Alsace-Limousin: l’Orchestre s’est reformé lors des 14èmes Journées de l’Amitié et du Souvenir !

Alsace-Limousin: l’Orchestre s’est reformé lors des 14èmes Journées de l’Amitié et du Souvenir !

Posté le 18 mai 2018

Eh oui ! L’orchestre Alsace-Limousin a eu le plaisir de se reformer le temps des 14èmes Journées de l’Amitié et du Souvenir organisées cette année à Drusenheim ! Comme à leur habitude, les Drusenheimoises et les Drusenheimois nous ont chaleureusement accueillis à l’arrivée de toute une délégation de Miaulétous dont faisait partie l’Union Musicale.

Lors de ces journées, nous avons pu re-tisser, voir renforcer ou encore pour certains créer ces liens avec nos amis de l’Orchestre d‘Harmonie Alsatia Drusenheim (OHAD). Le séjour fut très court malheureusement car quand l’une ou l’autre harmonie se déplace, c’est toujours jours de fête ! Mais au fait, pourquoi l’orchestre Alsace-Limousin ?

Alsace-Limousin, un hymne fraternel et historique

Voici l’histoire qui a permis un grand rapprochement entre nos deux villes.

Tout commença le 30 Août 1939. Les prémices de la Seconde Guerre Mondiale se faisait ressentir et les préfectures donnèrent l’ordre aux villes alsaciennes d’évacuer. Les alsaciens avaient alors un délai très court pour prendre le peu d’affaires nécessaires laissant animaux et bétail derrière eux. Chaque ville avait une destination de refuge, comme vous l’aurait compris Drusenheim devait évacuer vers Saint-Léonard-de-Noblat et ses alentours.

L’accueil des miaulétous fut tout d’abord hésitant. Voyant tout ce monde arrivé, il n’avait pas le choix que de les accueillir même si la place venait à manquer. Mais les jours passèrent et chacun trouva ses marques, créant ainsi des liens, des amitiés. Ainsi, les villes furent soudées dans cette guerre jusqu’à la libération de Drusenheim en avril 1945 par un soldat, enfant de Saint-Léonard-de-Noblat.

Les orchestres des deux villes furent aussi soudés l’un à l’autre. Ainsi, les deux chefs de l’époque, Claude Ducher et Laurent Ostertag, écrivirent un hymne commun, une chanson qui nous rend troubadour, une chanson sans discours, une chanson d’amitié et d’amour que l’on chantera toujours: Alsace-Limousin !

Alsace-Limousin, aujourd’hui c’est la fête,
La bière et le bon vin
Nous tourne un peu la tête
Alsace Limousin, Tout le monde est poète,
C’est une chanson qui nous rend troubadour,
C’est une chanson sans discours,
C’est une chanson d’amitié et d’amour
Que l’on chantera toujours

Quand la bruyère est en fleurs, sur nos coteaux jolis qu’il est beau mon pays
Quand les cigognes sont la en Alsace au printemps qu’il est beau mon pays
Quand les beaux jours revenus on vient le cœur ému retrouver ses amis
Quand vient le moi de mai pour cueillir tous en cœur des bouquets d’harmonie

Alsace-Limousin, aujourd’hui c’est la fête,
La bière et le bon vin
Nous tourne un peu la tête
Alsace-Limousin, tout le monde est poète,
C’est une chanson qui nous rend troubadour,
C’est une chanson sans discours,
C’est une chanson d’amitié et d’amour
Que l’on chantera toujours

L’Orchestre Alsace-Limousin

L’initiative fut lancée en 2016 par les deux présidents des deux harmonies de l’époque: Fabien Bechameil (UM) et Mickael Lobleau (OHAD). Il s’agit là de réunir les musiciens des deux orchestres sous la même bannière lors de ces Journées de l’Amitié et du Souvenir. Ainsi, le nom de notre hymne a été choisi pour nommer notre orchestre commun: Alsace-Limousin.

logo-alsace-limousin-1030x686

Quand les cigognes sont là en Alsace au printemps,qu’il est beau mon pays…

Ainsi, lors ce séjour à Drusenheim, du 10 au 13 Mai 2018, nous avons pu partager de bons moments tout en donnant un concert le 11 Mai au Pole Culturel de Drusenheim. Voici une petite mosaïque de photos prises lors de ce séjour:

Aller, rien qu’une dernière fois, pour clôturer cet article, voici Alsace-Limousin en musique ;)